Chine, Expatriation

Le défi administratif pour vivre en Chine – Le visa de travail

visa-touriste-chine-passeport

Souvent quand on parle d’expatriation, on pense aux grosses boites françaises qui envoient leurs employés à l’étranger avec un package faramineux, un accompagnement de A à Z et donc des familles plutôt aisées qui ont la belle vie. Bon et bien ça c’était encore probable il y a une dizaine d’années, mais aujourd’hui la situation a beaucoup évolué.

De moins en moins d’entreprises envoient leurs ressources à l’étranger : cela représente un coût trop important et celles-ci privilégient désormais une main d’œuvre qualifiée au niveau local.

De notre côté, cela n’a pas été si simple et nous avons surtout dû nous débrouiller par nous même afin de trouver les bonnes infos et réaliser les démarches. D’où l’objet de cet article :

Shenzhen se développe à une vitesse fulgurante et devient une destination d’expatriation très cotée en Asie, mais il est difficile de trouver les bonnes informations pour optimiser son arrivée.

Comme toute expatriation il est nécessaire de faire une check-list de toutes ces box avant de partir:

  • Vaccins
  • Assurance maladie
  • Mutuelle
  • Passeport
    Et…
  • Visa !

Quel visa pour travailler en Chine ?

Pour commencer, que vous souhaitiez voyager, travailler, ou même faire une escale, il vous est impossible de mettre un pied en Chine sans un visa. Maintenant quand il s’agit de s’établir et d’exercer un job en Chine, il existe différents types de visa.

Visa Z / Travail – « le Graal »

Très difficile à obtenir avant de partir car c’est la société implantée en Chine qui doit en faire la demande. Si vous pensez arriver avec un visa de travail (en mode PVT coucou c’est moi!) et trouver un job facilement en Chine, vous pouvez de suite oublier et repenser votre projet.

Pour ma part j’étais déterminée à trouver un travail avant de partir mais cela s’est avéré compliqué, mais je ne dis pas que c’est impossible ! J’ai beaucoup préparé mon arrivée et commencé à développer mon réseau professionnel depuis la France déjà 6 mois avant de mettre un pied à Shenzhen, mais rien de tel que d’être sur place pour rencontrer les personnes et les sociétés potentiellement intéressées par son profil. (“Guanxi” ce qui veut dire réseau en chinois, très important !)

Il faut aussi se dire une chose: comme c’est l’entreprise qui fait la démarche pour le visa, qui paye également pour faire venir un étranger à qui elle va aussi probablement allouer un salaire plus important qu’à un local, c’est donc un investissement sur le long terme donc quelque chose qui n’est pas laissé au hasard. De plus, le visa travail fonctionne sur un système de points: en gros plus on est qualifié et on a d’expérience plus on aura de chances de décrocher un visa (ah oui, ce n’est pas donné à tout le monde!)

Les points sont calculés sur ces bases (attention cela change souvent):
*Niveau de diplômes
*Années d’expérience
*Revenu moyen (oui)
*Niveau de chinois
*Statut marital / enfant ou pas
voir ici pour un calcul de vos points

Par ailleurs, je conseille vivement à toutes les personnes qui souhaitent venir travailler en Chine de se procurer tous les documents nécessaires pour la demande de Visa avant de partir: c’est long et complexe !

Documents requis pour le visa travail:

  • Passeport valide et sans tampon de pays « à risque », vous devrez faire une copie de tous vos tampons et justifier vos voyages (business, tourisme ou autre..)
  • Extrait de casier judiciaire (notarié par le ministère des affaires étrangères puis authentifié par l’ambassade de Chine)
  • Dernier diplôme obtenu dans la branche souhaitée, minimum niveau Bac+3 (copie conforme de l’original par une mairie, puis notarié par le ministère des affaires étrangères puis authentifié par l’ambassade de Chine)
  • Lettre d’employeur attestant d’au moins deux ans d’expérience dans le domaine souhaité (après obtention du diplôme) et tout autre document pourtant attester de votre expérience (lettre de recommandation par exemple)
  • Bilan médical complet (à faire en Chine avant la demande dans des centres spécialisés – ça vaut son pesant de cacahuètes de se faire piquer à travers un comptoir et de faire la queue avec sa coupelle de pipi je vous le garantis)
  • Formulaire de demande dûment rempli
  • Photo d’identité officielle (un papier signé et tamponné est délivré par le photographe ici en Chine)

Copie conforme / Mairie : service gratuit – n’importe quelle mairie doit pouvoir faire une copie conforme d’un document officiel, vous venez avec l’original, une copie, ils vérifient et vous tamponnent la copie pour en faire une copie « conforme »
Notarisation / MAE (Ministère des Affaires Etrangères) : 10€ par document (sans rdv – mieux vaut tenir tôt puis on repart direct avec le doc authentifié) possibilité d’envoyer aussi les documents par courrier, plus long et plus cher
Authentification / Ambassade ou Consulat de Chine : environ 20€ par document en tarif normal (3/4 jours ouvrés pour aller récupérer le doc- express 24h possible mais plus cher)

Une fois qu’un employeur se décide à vous engager ici, il prendra en charge les démarches et vous demandera tous ces documents. Le reste est géré par des milliers d’agences d’aide aux nombreuses procédures. Pour ce qui est du timing, il faut compter entre 15 et 25 jours pour obtenir le visa une fois la demande acceptée, une fois délivré il est valable 1 an à compter de la date de délivrance et se présente sous la forme du carte accompagné d’un papier officiel.

Enfin si vous réussissez à obtenir un visa de travail par votre entreprise, bravo ! Mais ce n’est pas terminé ! Oui, le visa de travail comme son nom l’indique vous permet d’exercer un emploi et de recevoir un salaire en Chine, cependant il ne permet pas de résider dans le pays. Pour cela il vous faudra… je vous le donne en mille: un permis de résidence.

On explique ici pour le permis de résidence


Les autres possibilités pour entrer sur le territoire et travailler:

Visa / Famille – « Femme/mari d’expat »

Avec ce type de visa il est facile d’entrer en règle en Chine en “squattant” le visa travail du conjoint. Attention pour ce visa, mariage obligatoire, ici le pacs n’a aucune valeur, et ils peuvent même demander des justificatifs autres qu’officiels pour prouver le mariage: photos, projets, etc.. Le visa famille ne donne en revanche pas le droit de travailler sur place, donc si l’accompagnant désire travailler il devra alors transformer son visa famille en visa de travail une fois son entreprise trouvée.

Visa L / Touriste – « La solution de secours »

Il est valable 30 jours avec entrée(s) unique, double ou multiples (très rare). La demande se fait depuis le pays d’origine au consulat / à l’ambassade de Chine et vous pouvez choisir de vous faire aider par une agence type Action-visas ou Visachrono depuis la France. Via les agences, comptez à peu près 170€ pour récupérer son visa sous une dizaine de jours, et dans les 250€ sous 3 jours.

Documents requis pour le visa touriste:

  • Passeport valide et sans tampon de pays « à risque », le cas échéant vous devrez faire une copie de tous vos tampons et justifier vos voyages (business, tourisme ou autre..)
  • Formulaire de demande dûment rempli
  • Copie de réservation de billets AR avec date d’arrivé et de départ pour prouver que vous comptez bien repartir du pays
  • Copie de réservation d’hôtel à votre arrivée ou lettre d’invitation signé par votre hôte, où sont mentionnés vos nom et prénom, dates de séjour chez votre hôte ainsi que son adresse. (Cette invitation devra être accompagnée de la copie recto verso de la carte d’identité chinoise de votre ami chinois ou permis de résidence pour les étrangers)
  • Photo d’identité

Visa M ou F / Affaires – « Le bon plan »

Pas simple et très aléatoire: les agences ou ambassades peuvent décider de ne délivrer qu’une seule entrée ou deux ou multiples.. on ne sait jamais vraiment à l’avance ! Il peut donc être aussi valable 30 jours ou plus selon les missions.

Les démarches et documents nécessaires sont les mêmes que pour un visa touriste et la demande est à faire dans votre pays d’origine (en tout cas en dehors de la Chine, on a pu le faire de Hong Kong par exemple) sauf qu’il vous faut en plus:

  • un ordre de mission d’une entreprise chinoise (avec type et durée de la mission et vos infos personnelles)
  • le certificat d’authenticité de l’entreprise (avec le tampon à l’étoile rouge c’est important!)

Que ce soit en France ou ici en Chine toutes ces démarches sont en règle générale gérées par des agences spécialisées. Une fois que vous avez compris qu’il faut payer pour se faire accompagner ce devrait aller car il est assez difficile de se débrouiller seul.


En bref on espère que cet article ne vous aura pas décourager car l’expérience en elle même reste très enrichissante et croyez-nous, ce parcours du combattant vous fera apprécier à sa juste valeur le début de l’aventure !